Skip to main content

Tout savoir pour s’assurer que vos e-mails et vos newsletters puissent parvenir à destination !

Avec les années qui passent, le marketing par e-mails ne cesse de se développer et prend encore et toujours de l’ampleur. Cependant, il est nécessaire de toujours améliorer l’efficacité de ce type de marketing. Dans cet article, nous allons énumérer les meilleures stratégies pour vous aider à atteindre vos objectifs.

Vous venez d’ouvrir un compte emailing ? C’est génial ! Vous allez pouvoir commencer à envoyer vos campagnes et convertir de nouveaux clients, mais pour cela, il faut que vous sachiez comment faire.

Bien sûr, vous voulez que votre email atteigne sa destination… il reste à voir de quelle destination s’agit-il. Si vous rêvez de remplir les spams de vos destinataires, rien de plus simple : il suffit d’envoyer quelques mails non authentifiés, mal formatés et bourrés de phrases suspectes. Cependant, si vous voulez que vos destinataires lisent vos emails, il va falloir s’appliquer un peu.

La délivrabilité n’est pas une question de hasard. Cela dépend de beaucoup de facteurs : pertinence des informations, protection des données, contenu et bonne configuration technique… la liste est longue. Et si certains termes techniques semblent obscurs, la mise en place de bonnes pratiques n’est en réalité pas si compliquée.

L’objectif ici est de vous délivrer en 3 grands points clés, nos conseils pour que votre campagne d’e-mails puisse être reçue de vos prospects.

réussir une stratégie e-mailing
Pexels

Consentement et protection des données

Sans protection des données, la délivrabilité de vos e-mails risque d’être compromis !

La délivrabilité est fortement liée au respect de certaines règles en termes de protection des données. Si un e-mail est considéré comme spam, ou même marqué comme spam par les filtres anti-spam, cela peut avoir un impact négatif sur votre réputation en tant qu’expéditeur d’e-mails et donc sur votre capacité à délivrer une information. Par conséquent, certaines règles de base doivent être respectées.

Pour ce faire, ces règles sont assez “simples” :

  • Recueillir le consentement : à l’heure de la RGPD tout traitement de données sans le consentement de la personne concernée nécessite une autorisation légale.
  • Adapter le traitement à l’utilisation : lorsque vous traiterez une donnée, assurez-vous que ce traitement est proportionné à la finalité et qu’il est limité au strict nécessaire.
  • Respecter la finalité du traitement : les données que vous aurez en votre possession ne peuvent être traitées que pour la finalité pour laquelle elles ont été collectées ; en ce sens, la finalité du traitement des données doit être indiquée.
  • Sécuriser les données : en fonction du degré d’importance de la donnée (coordonnées bancaires notamment) des mesures techniques et organisationnelles doivent être prises lors du traitement des données afin de les protéger contre les abus.
  • Être transparent : les personnes concernées doivent savoir en tout temps que des données personnelles ont été collectées et lesquelles.

Un point d’attention sur le “double opt-in

Le double opt-in consiste à envoyer un email de confirmation suite à l’inscription d’un nouveau contact. Dans cet e-mail, l’utilisateur devra cliquer sur un bouton pour confirmer son abonnement et recevoir d’autres e-mails.

  1. Le consentement doit être donné par une action claire et consciente.
  2. La déclaration de consentement doit être accessible à tout moment et doit décrire la finalité du traitement des données de manière compréhensible (déclaration de protection des données).
  3. Le consentement doit être enregistré et conservé (peut se faire automatiquement en fonction des outils de mass mailing).
  4. Les destinataires doivent être informés de la possibilité de se désabonner à tout moment et cela avant qu’ils donnent leur consentement. Il est d’ailleurs recommandé d‘inclure une clause de révocation dans la déclaration de protection des données et de demander à la personne concernée de prendre connaissance de celle-ci lors de son inscription.
faciliter la double-optin
ⓒ Pexels

Mais il y a des exceptions : dans certains cas, un consentement préalable et expressément accordé par le destinataire n‘est pas nécessaire pour recevoir une newsletter, une publicité par téléphone ou un sms. Le traitement de données à caractère personnel à des fins de publicité directe peut, dans certaines circonstances, être considéré comme une utilisation légitime. Ce type d’exception est accordé si les conditions suivantes sont remplies :

  • l’utilisateur est déjà client.
  • la publicité concerne des produits similaires à ceux qui ont déjà été achetés.
  • le client ne s‘est pas opposé au traitement des données.
  • lors de la collecte de l‘adresse email et à chaque envoi de publicitédirecte, il est fait mention de manière claire et non ambiguë du droit de désabonnement.

L’objet de l’e-mail : une importance capitale !

Comment l‘objet des e-mails influence sa délivrabilité ?

Le titre d’un email est un des éléments qui pourrait avoir la plus grande influence sur la délivrabilité de votre message. Par exemple, un titre comme « Les stocks sont épuisés » sera plus susceptible de vous faire passer pour une personne qui a besoin d’assistance, bien que ce soit là le but de votre message. Si vous voulez susciter l’intérêt des gens que vous contactez, utilisez un titre qui montre votre intérêt pour eux et qui les aide à résoudre leur problème.

Pas d'objet d'email trop commercial
ⓒ Pexels

En parallèle, ne soyez pas trop commercial dans vos titres, car les filtres anti-spam sont constamment en alerte et ils sont programmés pour trier les courriers indésirables. Certains mots ou caractères dans l’objet de l’email suffisent à les déclencher. Que faire ? C‘est très simple. Suivez quelques règles simples et vos newsletters se retrouveront dans la boîte de réception à tous les coups !

5 astuces pour avoir un objet d’e-mail qui fonctionne

  • Le contenu le plus important en pôle position.
  • La longueur idéale: de 30 à 50 caractères, pour assurer un bon affichage sur tous les appareils.
  • Respecter les règles anti-spam
  • Personnaliser les ! Vous pouvez, par exemple, utiliser leur nom dans l’objet.
  • Utiliser des verbes d‘action car ils transmettent une impression d‘urgence.

Dernier point, et pas des moindres : la technologie !

Pas d’e-mails envoyés sans une technologie authentifiée et sécurisée

Les conditions techniques sont la base d‘une bonne délivrabilité, car sans technologie, pas d‘emailing. Vous devez vous authentifier comme un expéditeur digne de confiance. Différents systèmes peuvent effectuer ce type d‘authentification.

Sans entrer dans de la pure technique, la bonne délivrance de vos e-mails est conditionnée à un point important : l’authentification SPF, DKIM & DMARC ; cela vous permettra d‘associer votre propre réputation à un domaine fixe. Sans authentification, le domaine de l‘expéditeur peut être facilement falsifié.

Leave a Reply